Publié par Bussy basket

L-Olympiakos-punit-le-CSKA_full_diapos_large.jpgGrâce à un shoot au buzzer de Printezis, l'Olympiakos a remporté l'Euroligue dimanche face au CSKA Moscou (62-61), qui a eu pourtant le match en mains une grande partie du temps.

Passé tout près de la correctionnelle face au Panathinaïkos vendredi en demi-finales (66-64), le CSKA Moscou, grand favori du Final Four d’Istanbul, n’a pu éviter une grosse désillusion dimanche en finale contre l’Olympiakos. Après un round d’observation extrêmement défensif (10-7 à la fin du premier quart-temps), le club russe, porté par la réussite de Teodosic (trois tirs à trois points consécutifs dans le deuxième quart, 15 points en tout), semblait pourtant volé vers le sacre (34-20 à la mi-temps). Mais Kirilenko (12 pts, 10 rbds) et ses coéquipiers, qui avaient encore un bon matelas d’avance à la fin du troisième quart (53-40), se sont peut-être vus trop beaux trop tôt.


Highlights: CSKA Moscow-Olympiacos par Euroleague_Basketball

Une suffisance qu’ils ont payée au prix fort puisqu’après avoir encaissé un 8-0 pour débuter la dernière période (53-48), ils ont fini par s’incliner sur le fil. La faute à Printezis (12 pts), qui a ramené son équipe dans la partie et inscrit le lay-up de la victoire au buzzer (62-61). A Papanikolaou, qui l’a longtemps maintenue à flots (18 pts). Mais aussi à Spanoulis (15 pts). La faute également à la maladresse coupable de Siskauskas, qui a raté deux lancers francs décisifs dans les derniers instants. Pas de septième titre en Euroligue donc pour le CSKA, mais un deuxième en revanche pour l'Olympiakos après celui de 1997.

Résultats du Final Four :
Dimanche
Petite finale
Barcelone-Panathinaïkos 74-69

Finale
CSKA Moscou-Olympiakos 61-62

Commenter cet article