Publié par SPORT24.COM

69342634.jpg

Privés de Kobe Bryant mais emmenés par un Andrew Bynum très vorace, les Lakers ont infligé une deuxième défaite de suite aux Spurs de San Antonio. Mais comme les Clippers ont dominé Oklahoma City dans le même temps, le leadership reste inchangé à l’Ouest.

Le résumé de la nuit :
Souvent, on dit qu’un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Mais visiblement, cela ne s’applique pas aux Lakers de Los Angeles, qui ont remporté une superbe victoire la nuit dernière sur le parquet de San Antonio (84-98) alors même qu’ils devaient composer avec l’absence de Kobe Bryant, touché à un tibia. Un succès dû principalement à un homme, Andrew Bynum, littéralement dévastateur (voir MVP de la nuit). A lui seul, il a littéralement transformé la raquette en un no man’s land pour les Texans qui n’auront pu capter qu’un rebond offensif. Ce qui, vu leur adresse déficiente (40,7 % de réussite au tir malgré un excellent 13/24 à trois points), ne pouvait que les conduire à la défaite. La stratégie de Gregg Popovich d’avoir laissé son trio de stars se reposer face à Utah n’aura donc pas fonctionné, notamment en ce qui concerne un Tony Parker qui a sans doute vécu son plus mauvais match de la saison (4 points à 2/12 au tir). Néanmoins, les Spurs peuvent se consoler en constatant qu’ils conservent la tête de la Conférence Ouest puisque l’autre franchise de Los Angeles, les Clippers, leur ont rendu un petit service en venant à bout d’Oklahoma City (98-100).

Un succès acquis de haute lutte par les Californiens, qui ont bien failli gaspiller un avantage de cinq points à une minute de la fin. En effet, même dans un soir médiocre (22 points à 7/21 au tir), Kevin Durant réussissait le tir primé égalisateur à trente secondes de la fin (98-98). Mais Chris Paul n’en restait pas là et délivrait les Clippers à 8 secondes du buzzer final, ce qui portait son total de points à 31. Le Clipper remportait du même coup haut la main son duel avec Russell Westbrook, jamais dans le rythme (20 points à 3/14). Conséquence de ce double succès prestigieux pour Los Angeles, Clippers et Lakers restent au coude à coude pour décrocher la troisième marche du podium à l’Ouest. En ce qui concerne la course aux play-offs dans cette même conférence, Utah a remporté une très importante victoire sur le parquet de Houston (91-103) et peut remercier Gordon Hayward, auteur de son record de points avec 29 unités. A l’Est, Boston a pris ses marques face à Atlanta au terme d’un match extrêmement défensif et conclu par une prolongation (88-86). En effet, les deux franchises pourraient bien se retrouver au 1er tour des play-offs. Un stade de la compétition qui se rapproche pour les Knicks de New York, vainqueurs sur le parquet de Milwaukee (107-111) et qui creusent l’écart du coup sur les Bucks, leur seul et unique rival pour la 8e place.  

Le Frenchy de la nuit :
Mike Pietrus est de retour, et le Guadeloupéen n’a pas tardé à le faire savoir. Absent depuis sa commotion cérébrale survenue le 23 mars dernier lors d’un match contre Philadelphie, le Français s’est distingué pour son come-back sur les parquets en inscrivant 8 points, dont 5 lors du quatrième quart-temps, lors du difficile succès de Boston face à Atlanta. Et forcément, à l’issue de la rencontre, le Tricolore ne boudait pas son plaisir : «Je me sens super bien. Ce soir (Ndlr mercredi soir), je me suis juste efforcé d’apporter mon énergie et ma fraicheur à l’équipe car je savais qu’elle en aurait besoin.» Mission parfaitement remplie donc pour Pietrus. 

M. Pietrus (Bos) : 8 pts, 3/5, 6 rbds, 1 co, 29 min
T. Parker (SA) : 4 pts, 2/12, 2 rbds, 8 pds, 27 min
B. Diaw (SA) : 0 pt, 0/0, 2 rbds, 3 pds, 17 min
N. Batum (Por) : 14 pts, 5/12, 5 rbds, 2 int, 2 cos, 32 min

Le MVP de la nuit :
La nuit aura été très fertile en grandes performances individuelles. Parmi celles-ci, il faut noter l’incroyable orgie de rebonds d’Andrew Bynum, qui a récupéré 30 ballons au nez et à la barbe de Spurs qui, collectivement, n’en ont capté que 3 de plus. Le Laker bat ainsi son record en carrière, qui était de 23 prises, et succède au Wolf Kevin Love, dernier joueur à avoir atteint un tel total face à New York en 2010 (31 rebonds alors pour lui). Mais le plus impressionnant réside peut-être dans les statistiques de Bynum depuis trois matches : 19 points et 19,7 rebonds de moyenne par match ! Rajon Rondo, lui, a brillé en signant un nouveau triple-double en faveur de Boston, avec 10 points, 10 rebonds et surtout 20 passes décisives. Le Celtic en est désormais à 19 matches de suite avec au moins 10 caviars délivrés à ses partenaires. Du bel ouvrage. Enfin, même si Milwaukee s’est incliné face à New York, difficile de passer sous silence le one-man show de Monta Ellis, qui aura tout fait, ou presque, avec ses 35 points, 10 assists, 6 rebonds et 4 interceptions.

R. Rondo (Bos) : 10 pts, 3/16, 10 rbds, 20 pds, 2 int, 47 min
M. Ellis (Mil) : 35 pts, 14/25, 3/7 à 3 pts, 6 rbds, 10 pds, 4 int, 41 min
C. Anthony (NY) : 32 pts, 13/26, 10 rbds, 2 pds, 1 co, 42 min
R. Gay (Mem) : 32 pts, 13/20, 7 rbds, 1 pd, 2 int, 1 co, 42 min
G. Hayward (Uta) : 29 pts, 9/14, 4/5 à 3 pts, 2 rbds, 6 pds, 2 int, 40 min
C. Paul (LAC) : 31 pts, 11/20, 6 rbds, 4 pds, 2 int, 37 min
A. Bynum (LAL) : 16 pts, 7/20, 30 rbds, 2 pds, 2 cos, 37 min

Résultats de la nuit : 
Cleveland - Indiana 98-104
Toronto - Philadelphie 75-93
Boston - Atlanta 88-86
Nouvelle-Orleans - Sacramento 105-96
Houston - Utah 91-103
Milwaukee - New York 107-111
Oklahoma City - L.A. Clippers 98-100
Memphis - Phoenix 104-93 
San Antonio - L.A. Lakers 84-98
Denver - Minnesota 113-107
Portland - Golden State 118-110 

Commenter cet article