Publié par INSIDE BASKET

69535086.jpgOklahoma City 106-114 Los Angeles Lakers (2OT)


Voilà un match qui restera dans les annales de cette saison. Tout d'abord malheureusement pour Metta World Peace pour un geste inexcusable. Ensuite parce que James Harden ne s'est pas relevé de ce coup et n'aura pas pu prendre part à la deuxième période.

Mais ce match c'est aussi du spectacle, une ambiance de playoffs et une double prolongation malgré le 38% de réussite aux shoots des Lakers et le 36% du Thunder.

Pour les Lakers ce match aura été bien compliqué. Outre l'exclusion de World Peace, les Lakers ont du faire face à la blessure de Matt Barnes. Et pour répondre à cette situation et remonter un déficit de 17 points à l'entame du dernier quart temps, Mike Brown a préféré scotcher sur le banc Andrew Bynum et Ramon Sessions en lieu et place de Jordan Hill et Steve Blake. Avec Devin Ebanks le 5 des Lakers ne ressemblait plus à grand chose mais à su faire la différence au bon moment pour revenir.

En tête dès le premier quart temps le Thunder pensait avoir fait le plus dur au retour des vestiaires mais malgré sa maladresse Kobe Bryant (9/26), bien défendu par Thabo Sefolosha a réussi là ou Kevin Durant puis Russell Westbrook ont échoué. C'est à dire propulser les siens vers la victoire avec des shoots clutchs une nouvelle fois.

Kevin Durant 35 points réalise une très grosse performance offensif mais à 11/34 aux shoots, Westbrook ne fait pas mieux avec 14 points et 10 passes décisives à 3/22 aux shoots. Serge Ibaka s'occupe de tout avec 18 points, 14 rebonds et 7 contres mais cela reste insuffisant. A noter le très bon début de match de James Harden avec 14 points en 13 minutes...

Côté Lakers la performance que tout le monde retiendra restera celle de Hill avec 14 points et 15 rebonds (record en carrière égalé). Pau Gasol frôle le triple double avec 20 points, 14 rebonds et 9 passes décisives. Mais avec 26 points c'est bien Kobe qui retire tous les lauriers.

Une victoire importante pour les Lakers en vue de la troisième place de la conférence et qui au contraire laisse un peu de marge de manoeuvre aux Spurs.

Commenter cet article