Publié par SPORTS365

lebron-james-mvp-2012.jpg

Après 2009 et 2010, LeBron James a été sacré samedi MVP de la saison régulière pour la troisième fois de sa carrière. L'ailier de Miami devance Kevin Durant (Oklahoma City) et Chris Paul (LA Clippers). Tony Parker (San Antonio) se classe cinquième.

LeBron James au panthéon de la NBA. Selon le vote d'un panel de 121 journalistes nord-américains, l'ailier de Miami a remporté le titre de MVP de la saison régulière pour la troisième fois de sa carrière, après ceux empochés en 2009 et 2010. Avec 1 074 points au total (85 premières places), il devance largement Kevin Durant (Oklahoma City, 889pts, 24 premières places) et Chris Paul (LA Clippers, 385pts, 6 premières places) au classement final. Kobe Bryant (LA Lakers, 352pts, 2 premières places) et Tony Parker (San Antonio, 331pts, 4 premières places), complètent le Top 5. En obtenant à nouveau le trophée Maurice Podoloff, nommé ainsi en hommage au premier président de la NBA et qui pourrait lui être remis dimanche lors du match 1 contre Indiana, l'ex-Cavalier s'affirme parmi les plus grandes stars de l'histoire de la Ligue. 

Distingué à trois reprises, il égale des monuments de l'histoire de son sport, comme Larry Bird, Magic Johnson ou encore Moses Malone. Même s'il encore devancé par Kareem Abdul-Jabbar (6), Michael Jordan (5), Bill Russell (5) et Wilt Chamberlain (4), il a encore le temps de continuer sa moisson dans les saisons à venir, à seulement 27 ans. Auteur de l'une de ses saisons les plus accomplies, avec 27,1pts, 7,9rbds et 6,2pds de moyenne par rencontre, il est récompensé de son investissement au service du collectif du Heat. Aux côtés de Dwyane Wade et de Chris Bosh, il s'est mis au diapason de ses partenaires, même si les Floridiens ont terminé la saison régulière avec seulement le quatrième bilan de la Ligue. Il a néanmoins fait taire certains critiques liées à son choix de rejoindre Miami la saison passée et reste sur 419 matchs consécutifs avec au moins dix points au compteur, la septième série la plus longue dans l'histoire de la NBA.

Outre l'affirmation de Durant comme un candidat au titre dans les années à venir, la présence de Paul pour compléter le podium et la cote en baisse de Kobe Bryant, la cinquième place de Tony Parker est l'un des enseignements principaux du vote. Excellent tout au long de la saison, la meilleure de sa carrière depuis son arrivée en NBA, le meneur international français a brillé pour guider San Antonio à la première place de la Conférence Ouest. Propulsé leader de la franchise, désormais portée sur l'attaque, pour relayer les vieillissants Tim Duncan et Manu Ginobili, il a parfaitement rempli son rôle de chef d'orchestre (18,8pts et 7,7pds de moyenne). Après avoir souvent pesté contre son manque de reconnaissance chez les spécialistes, l'ancien Parisien, qui pourrait être le porte-drapeau de la France aux prochains Jeux Olympiques, s'affirme donc comme l'une des valeurs sûres de la Ligue. Et ça, tout le monde l'a compris.

Commenter cet article